[S'Enregistrer
[Editer Profil]  [Messages Privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]
[Rechercher]  
Vendredi 22 Oct 2021
05:29
          
La Gloire de l'Edankan Forum Index » » à l auteur » » La place des personnages dans le récit
Va vers page ( Page Précédente 1 | 2 )
Auteur
La place des personnages dans le récit
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 26-04-2006 à 23:13    
Lambertine, je dois bien avouer que j'ai eu des sueurs froides en lisant La Belgariade, parce que mon scénario était déjà posé et que je trouvais effectivement que Garion ressemblait beaucoup à mon Eldeflar. Il y a indubitablement des ressemblances très proches entre les deux personnages.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Garion est un jeune orphelin élevé par sa tante Polgara et qui découvre qu'il est magicien (comme sa tante), et qui part en quête avec son protecteur (qui ressemble hélas aussi quelque peu à Orufis), (je ne sais plus son nom), en quête d'une orbe pour une épée magique.
Je ne sais plus dans quelles circonstances Garion se trouve embarqué dans l'épopée, mais c'est vrai que c'est plutôt un boulet. Mais il découvre ses pouvoirs assez rapidement il me semble (presque tout de suite non ?) et personne n'ignore qu'il est sorcier (au contraire, tout le monde le sait sauf lui).
Ce sera intéressant de revenir sur ce parallélisme au cours de la lecture.

Concernant Aragorn et sa façon d'être un héros, ce que je comprends, c'est que tu aimes voir un personnage d'abord fragile comme nous autres, et qui peu à peu prend de l'assurance et devient le roi glorieux du Gondor, après avoir défié ses ennemis. Tu parles de son ascension.
Est-ce bien cela ?

[ Ce Message a été édité par: Xavier de Brabois le 27-04-2006 à 01:35 ]


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 30
lambertine


Inscrit: Apr 20, 2006
Messages: 21
Posté le: 27-04-2006 à 01:07    
Oui, c'est ça. Le voir "monter", psychologiquement, comme "socialement", mais tout en restant profondément humain (et en gardantune part de doute en lui, voir le "et après moi" de la scène de la redécouverte de l'Arbre blanc).

(En ce qui concerne Garion, il met quand même un volume et demi avant de se rndre compte de ses pouvoirs, et un volume de plus avant de les accepter...)


  Voir le Profil de lambertine   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 31
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 27-04-2006 à 01:37    
Oui, Eddings étire un peu trop ses aventures. 3 tomes auraient largement remplacé les 5, voire 5 pour les 10.

  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 32
lambertine


Inscrit: Apr 20, 2006
Messages: 21
Posté le: 27-04-2006 à 10:16    
Je ne crois pas... Il y a parfois de longues parties explicatives, chez Eddings, qui donnent du corps à l'histoire (j'en ai parlé dans le sujet d'à-côté). Le changement d'attitude dans le couple Barak-Merel, par exemple. La prise de conscience de Lelldorin au sujet du servage. La naissance et le développement, avec ses hauts et ses bas, d'une amitié réciproque (et "irréaliste" selon les critères du roman) entre Garion et Zakath. Tout ça est pour moi aussi important que "les quêtes" et les découvertes.

  Voir le Profil de lambertine   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 33
lambertine


Inscrit: Apr 20, 2006
Messages: 21
Posté le: 05-05-2006 à 19:50    
Orufis et qui ? Il ne me semble pas voir de personnage ressemblant à Orufis dans la "Belgariade" (Durnik ? Il l' "élève" enfant, si j'ose dire, mais pas plus... et il est embarqué dans l'aventure sans être "préparé pour ça", si j'ose dire). Points communs, par contre, entre Faldor (le riche fermier de la Belgariade qui engage la tante de Garion comme cuisinière) et Dafur, certes : ce sont de braves gens qui ont les moyens, et qui ne peuvent pas souffrir de laisser quelqu'un - particulièrement un adulte responsable d'un orphelin - dans la détresse.
le reste... ben... c'est du Brabois, et rien d'autre. Les archétypes sont là (je ne suis pas suffisemment avancée dans ma lecture pour voir ce qui déplaît à ce point à Rebeca cher Yamaar - elle m'en a pourtant parlé un bon moment... sans spoiler, hein...) mais encore une fois, les archétypes ne me dérangent pas - au contraire, j'aime voir comment les auteurs "jouent avec eux")

A bientôt, pour la suite...


  Voir le Profil de lambertine   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 34
rebeca


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 45
Posté le: 05-05-2006 à 23:21    
C'est clair qu'au départ, classant Yamaar dans la catégorie "Gandalf-Merlin-et autres sages/guides", je le trouvais sympa par définition Puis il y a eu la phase de "non, ça doit être moi qui interprète mal, ce n'est pas possible", phase accompagnée d'un agacement grandisant... pour culminer dans une incrédulité qui a fait que durant un bon nombre de pages j'ai été quasi obsédée par lui, vérifiant chacun de ses faits et gestes, et ses mots surtout, pour être bien sûr qu'il était vraiment comme ça... ce n'est donc que dans les derniers chapitres (chez Cerestos en fait) que j'ai réussi à accepter que ce personnage était voulu ainsi (enfin, je crois) et que du coup je pouvais ne pas l'aimer malgré sa place de guide et sage dans le récit. Et alors là, il m'a vraiment énervée, parce que être dans cette position-là et ce comporter ainsi.. grrrr Donc, c'est pas inquietant s'il ne t'énerve pas encore ^^ (ce n'est d'ailleurs pas obligatoire, hein, y a ptêt moyen de le trouver très agréable, moi j'ai juste pas été réceptive dans ce cas )

  Voir le Profil de rebeca   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 35
lambertine


Inscrit: Apr 20, 2006
Messages: 21
Posté le: 06-05-2006 à 07:21    
C'est p'têt aussi que, comme tu m'as palé de lui avant que je le "rencontre", je e m'attendais pas au départ à le trouver sympa.

  Voir le Profil de lambertine   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 36
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 06-05-2006 à 13:45    
Lambertine, oui je pensais à Durnik. Mais je crois que justement la lecture de la Belgariade m'a fait modifier le personnage d'Orufis pour qu'il ne lui ressemble pas trop. Sinon je n'avais aucun souvenir de Faldor. C'est un genre de personnage inexistant ça.

Citation:
Et alors là, il m'a vraiment énervée, parce que être dans cette position-là et ce comporter ainsi.. grrrr
Mais quand ce personnage t'énnerve, est-ce que ça gâche ta lecture ou est-ce que ça la rend juste différente (tiens, il n'est pas celui que je croyais).
C'est vrai que je n'aime pas non plus quand les héros que je rencontrent ne sont pas comme je m'attend à les trouver. Parfois ça passe... parfois ça passe pas.

[ Ce Message a été édité par: Xavier de Brabois le 06-05-2006 à 14:10 ]


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 37
Va vers page ( Page Précédente 1 | 2 )
        Signaler le fuseau au modérateur
  Fermer ce Topic Déplacer ce Topic Effacer ce Topic


Copyright ©
The phpBB Group