[S'Enregistrer
[Editer Profil]  [Messages Privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]
[Rechercher]  
Vendredi 26 Fév 2021
01:59
          
La Gloire de l'Edankan Forum Index » » à l auteur » » Prononciation des noms
Va vers page ( 1 | 2 | 3 Page Suivante )
Auteur
Prononciation des noms
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 27-02-2006 à 14:13    
Bonjour !

Discutant hier de la Gloire de l'Edànkan avec une future lectrice, nous nous sommes posés la question de la prononciation du nom «Edànkan».
L'accent sur le premier A doit servir à quelque chose, mais à quoi ?

Faut-il prononcer à la française, Et - Dans - Quand, ou bien Et - Danne - Kan, ou bien Et - Danne - Kanne (Ce à quoi j'aurais naturellement tendance, la faute au fantastique anglais en VO ), ou encore autrement ?



[ Ce Message a été édité par: Akela le 2006-02-27 14:13 ]


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 27-02-2006 à 14:53    
Bonne question.
Le "á" sert effectivement à indiquer que la voyelle ne forme pas une mutation avec la consonne qui suit.
"án" se prononce donc bien 'Anne' et pas 'An'.

Pour la suite, je suis plus circonspect. Mon entourage prononce souvent éd-anne-kanne, alors que je voulais plutôt que le mot se pronnonce é-danne- kan ("kan" signifiant pierre ou roche, l'aspect rude ou sec du mot étant donc voulu à cette fin. "kanne" adoucit le mot). Mais le plus important est bien sûr que la lecture soit facilitée.

Si le lecteur pense devoir prononcer é-danne- kanne, et s'il trouve ce mot joli, ma foi qu'il fasse ainsi. Je m'adapterai.

(c'est le problème de mettre un mot inconnu dans un titre... J'ai fichtrement hésité à ne pas le faire, mais mon entourage m'a dit que ce nom leur plaisait... et que je ne pouvais pas l'omette dans le titre)

Donc en résumé :
Edánkan => "édannekan"   normallement


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 1
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 27-02-2006 à 15:37    
En fait, tout dépend de la signification de l'accent. S'il est là pour signifier que « án » se prononce ann, et qu'il est prévu que le an normal se prononce en un seul phonème, il faut donc que l'on prononce Edannkan.
C'est vrai que ça sonne tout de suite mieux qu'Edannkann ... (Et si on prononce comme ça, on ne comprend plus trop l'utilité de l'accent. J'admettais la possibilité d'un accent influant sur le A lui-même, le faisant pronnoncer comme æ, par exemple.)

Autre question, as-tu fait comme le grand JRR, et composé une langue avec ses règles de formation de mots, te bases-tu sur une des langues inventées par lui, ou imagines-tu les noms plus simplement, comme ils te viennent à l'esprit ?


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 2
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 27-02-2006 à 15:43    
Citation:
Le 2006-02-27 14:53, Xavier de Brabois a écrit:

Si le lecteur pense devoir prononcer é-danne- kanne, et s'il trouve ce mot joli, ma foi qu'il fasse ainsi. Je m'adapterai.
Je rebondis là-dessus : à mon sens, ce n'est pas à l'auteur de s'adapter aux désirs du lecteur sur des points qui relèvent, comme ici, de sa seule imagination. Ton œuvre t'appartient, au moins jusqu'à sa publication complète, plus qu'elle n'appartient au lecteur.
S'il y a besoin pour la narration qu'Edánkan se prononce Edán-quand, il ne faut pas tout changer (même si ce n'est qu'un détail) pour se plier à la façon dont le lecteur perçoit ce que tu as créé.

Par contre, cela veut peut-être dire que tu gagnerais, dans un prochain tome, à faire comme Tolkien, et mettre des explications phonétiques, voire philologiques.


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 3
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 27-02-2006 à 16:30    
Ah... la prononciation des noms...


Akela : pas d'accord ! (Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude entre nous, mais bon...)
Le livre a beau ne pas être sorti, son titre appartient déjà au lecteur. Il y a autant de façons de le percevoir que de personnes pour le lire. Et il en est de même pour le roman : qu'importe qu'il soit fini ou non, le simple fait que l'auteur le rende public permet à chaque lecteur d'en prendre possession. L'auteur doit accepter de s'en déposséder.

Il peut conseiller, mais il n'a déjà plus le droit d'imposer quoi que ce soit : prononciation, signification, etc. C'est à celui qui reçoit d'en faire sa propre lecture...


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 4
Gilbert


Inscrit: Feb 27, 2006
Messages: 7
Posté le: 27-02-2006 à 17:17    
On dit Akeula ou Akéla ?

Il est vrai que j'aurais eu une tendance plus naturelle à prononcer [et-danne-kanne], mais l'accent explique bien la nuance.

Il faudra donc vérifier la cohérence tout au long de l'ouvrage...


  Voir le Profil de Gilbert   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 5
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 27-02-2006 à 17:39    
Bienvenue Gilbert...

C'est à dire ? Cohérence de quoi ?

Akéla,
Mettre des explications phonétiques, je l'avais fait sous forme de notes au début, mais ça cassait quand même pas mal la magie du récit.
Le faire en fin d'ouvrage fait un peu prétentieux, je pense.

Des références philologiques... je suis peu armé pour le faire. Mais à voir.


Autre bonne question sur les langues. En fait j'ai bénéficié de l'aide d'un bon spécialiste des langues de Tolkien (contributeur et traducteur du site Ardalambion), qui m'a aiguillé sur une piste intéressante pour les langues elfiques. Le roman est censé se dérouler (ce n'est jamais dit) à l'est des Terres du Milieu... les langues elfiques pouvaient donc avoir évoluées.

Donc en fait on est parti de la langue primitive des elfes (car vous savez qu'il n'existe pas UNE langue elfique mais DES langues elfiques). Elles ont néanmoins des racines et des origines communes. On est donc parti de cette langue primitive (qui commençait à être étudiée par les spécialistes), pour former trois nouvelles langues sur des bases linguistiques et philologiques que mon ami m'a proposé. A partir de quelques échantillons, j'ai pu élaborer des mots qui semblent donc véritablement dérivés des langues elfiques de Tolkien.
Bon, seuls les spécialistes trouveront ça amusant, mais ça m'a permis de garder une cohérence par rapport à la Terre du Milieu.
Pour la grammaire, j'ai utilisé une version simplifié de la grammaire du sindarin. De toute façon, j'utilsie assez peu de phrases. Je ne prétend pas jouer à Tolkien, étant donné que les langues inventé, c'était son dada (et il s'y connaissait) tandis que ce n'est pas mon cas. C'est plus par esthétisme et par clin d'oeil.

Ah ! Pour l'Edánkan, il s'agit d'une autre langue (celle des mages - appelés Mâyensi (donc langue Mâyensique)) dont je n'invente que des mots et aucune grammaire (je n'en ai pas besoin). J'imagine parfois ces mots à partir d'anagrammes retransformés du mot qu'il désigne en français, parfois en fonction de la syllabe que je veux inclure dans le résultat final (mes mots étant souvent des mots composés).

Mais je m'en sert peu. Je n'aime pas imposer au lecteur des tas de mot qu'il ne comprend pas. Je regrette d'ailleurs les trois mots inconnus de la première page. (Anharn Menel, Amhor et Dhúrn). Il y en a deux de trop.


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 6
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 27-02-2006 à 19:17    
Ça y est, ça va polémiquer sur ce forum-là aussi ...
Gillou, fais pas l'innocent, ça te va très mal


Merci Xavier pour toutes ces explications.
Ceci dit, je ne pense pas que l'abondance de mots inventés nuise au récit, au contraire. Surtout pas dans la première page. Tant qu'il ne s'agit que de noms propres, ça met dans l'ambiance, et, de par l'attrait du mystérieux, ça donne envie de découvrir ce que c'est ...
Bref, moi ça m'a plutôt plu, et je pense que c'est une bonne chose.
Ceci dit, visiblement le Mâyensique à des influences françaises, si an se lit "an" et pas "ann", et s'il y a des S pour marquer les pluriels ...


Manège, on n'est pas d'accord. Certes, une œuvre écrite et publiée n'appartient plus complètement à son auteur, puisqu'il est entendu que le lecteur se l'approprie en la lisant. Mais il n'en dépossède pas pour autant l'auteur ... La lecture n'est pas du vol, c'est la participation de l'imagination du lecteur à celle de l'auteur. Bref, si celui-ci pose des règles, le lecteur doit les suivre. Un auteur qui ne serait que l'esclave de son lecteur ne mériterait pas ce nom ...


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 7
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 27-02-2006 à 19:27    
Citation:

Le 2006-02-27 17:39, Xavier de Brabois a écrit:

Je regrette d'ailleurs les trois mots inconnus de la première page. (Anharn Menel, Amhor et Dhúrn). Il y en a deux de trop.

Bof... Tu sais, si j'ouvre par exemple Persuasion de Jane Austen (roman admirable que je conseille à tous - bien qu'il n'ait pas la moindre trace de merveilleux), pour peu que je ne connaisse rien à la culture anlo-saxonne, je trouverais pas mal de nom inconnus : Kellynch, Somerset, South Park, Gloucester...

Tant que ce sont des noms de lieux, c'est parfaitement acceptable. Tu plantes le décor, c'est tout. Ce serait excessif si tu t'étais amusé à décrire dès le début des pratiques magiques aux noms barbares, si tu avais placé plein de mots étranges pour désigner des objets ordinaires, etc.
Vraiment, trois lieux parfaitement identifiés comme tels, ça n'a rien de mauvais. Au contraire.


Et pour revenir à la prononciation, il y a bien une technique qui te permettrait de suggérer la bonne sans notes au début ni remarques à la fin... Pourquoi ne pas intégrer "innocemment" dans un dialogue au début du tome 2 un personnage qui parlerait avec un léger accent, souligner l'effet incongru produit par sa prononciation et le faire corriger par les héros ?
A défaut d'être d'une excitante originalité, ce serait habile et délicat...


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 8
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 27-02-2006 à 19:40    
Citation:

Le 2006-02-27 19:17, Akela a écrit:
Manège, on n'est pas d'accord. Certes, une œuvre écrite et publiée n'appartient plus complètement à son auteur, puisqu'il est entendu que le lecteur se l'approprie en la lisant. Mais il n'en dépossède pas pour autant l'auteur ... La lecture n'est pas du vol, c'est la participation de l'imagination du lecteur à celle de l'auteur. Bref, si celui-ci pose des règles, le lecteur doit les suivre. Un auteur qui ne serait que l'esclave de son lecteur ne mériterait pas ce nom ...

Attends... Je n'ai pas dit que la lecture était du vol ! J'ai dit que l'auteur devait se déposséder de son oeuvre, c'est à dire accepter que chacun construise sa propre histoire à partir de ce qu'il a pu écrire. Il ne s'agit pas pour lui d'être exclave, mais de ne pas se comporter en tyran, car la lecture est aussi un terrain d'imagination. Là-dessus, je pense qu'on est à peu près d'accord, en fait.
D'une façon générale, à partir du moment où l'auteur est lu, il fait l'expérience (parfois douloureuse) de la dépossession. C'est inévitable.


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 9
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 27-02-2006 à 21:37    
Tiens, pas bête cette idée Manège.
Je peux encore l'intégrer dans le tome 2 ("L'aide Anne quand quoi ??")


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 10
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 27-02-2006 à 22:21    
Citation:

Le 2006-02-27 19:17, Akela a écrit:
Ceci dit, visiblement le Mâyensique à des influences françaises, si an se lit "an" et pas "ann", et s'il y a des S pour marquer les pluriels ...

Non, le pluriel est inspiré du Sindarin. Il dépend de la lettre finale et de l'accentuation des syllabes :
Un Mâyensis, des Mâyensi
Un Ankan, des Ankani
un Kîn, des Kînir

(tiens, une prononciation délicate sur Ankan : an -ne -kan. En gros, je devrais mettre un accent sur le "n" si ça existait)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 11
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 27-02-2006 à 22:33    
Citation:
Le 2006-02-27 21:37, Xavier de Brabois a écrit:
Tiens, pas bête cette idée Manège.
Je peux encore l'intégrer dans le tome 2 ("L'aide Anne quand quoi ??")

Oui, c'est un procédé qui fait partie du Manuel des trucs et astuces éculés mais efficaces pour jeunes auteurs en quête de succès... Un ouvrage utile, s'appuyant sur une longue étude de la littérature de genre !



  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 12
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 28-02-2006 à 12:50    
OK, j'ai tout faux pour le Mâyensique ... Ça doit vouloir dire que je peux relire tout le site.
Chouette, de la bonne lecture !

Manège, je pense qu'on est d'accord aussi. De toutes façons, ni toi ni moi ni pouvons rien, la lecture est ce qu'elle est, et toutes les ratiocinations qu'on pourra faire dessus n'y changeront rien !
Ceci dit, je pense que dans le cas d'un roman en plusieurs tomes publiés séparément, l'auteur reste plus possesseur de son œuvre. Notamment quand, comme ici (Ou dans Harry Potter, pour donner un autre exemple), le début de l'histoire est publié alors que la fin reste à écrire. Car c'est l'histoire complète qui est en jeu ... L'auteur possède toujours la narration complète, alors que le lecteur ne s'en approprie que des bribes, au début.
BREF, tout n'est pas encore publié, donc Xavier peut préciser la prononciation d'Edánkan voire d'autres mots s'il le souhaite
Tu vois qu'on est d'accord !
Et que j'ai écrit tout ça pour rien !


Pour revenir aux noms ...
Est-ce qu'il faut chercher des rapports (plus que phonétiques ?) entre Dénédar et Denethor, ou entre Alseîgath et Osgiliath ?


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 13
Visiteur
Membre Non-enregistré
Posté le: 28-02-2006 à 14:00    
de manège
Bonnes questions d'Akela.
Je me demande si on ne devrait pas ouvrir un fuseau pour débattre sur l'origine (inconsciente ?) de certains noms. Il me semble y avoir tout de même beaucoup de traces d'une certaine culture... Par exemple, ça fait un bout de temps que je me demande si "Edánkan" ne porte pas un écho (même lointain) de Sandokan...? La prononciation n'est pas similaire, mais les noms se ressemblent tout de même curieusement !


     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 14
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 28-02-2006 à 14:02    
Grrr... pourquoi l'identification n'a pas marché ?

  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 15
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 02-03-2006 à 22:22    
Comment prononce-t-on Orufis? (quelque chose comme "Oroufiss"?) C'est dróle, on dirait un nom égyptien

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 16
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 02-03-2006 à 23:01    
Anubis et Orufis ?

Le "u" est doux en effet, mais je ne le voyais pas dériver jusqu'au "ou". Entre les deux...
(oulà, je n'avais vraiment pas pensé à tous ces détails...)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 17
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 03-03-2006 à 13:51    
Il y a des détails qui ne sont peut-être pas tout à fait indispensables ...

L'Edánkan, c'est le sujet du livre, son objet éponyme. Donc il peut être important de savoir comment on le prononce.
Orufis, bon, si j'ai bien compris, il n'a qu'un rôle de lien entre Eldeflar et sa quête ... S'il n'est présent qu'au début pour s'effacer ensuite, ce n'est peut-être pas la peine de trop s'appesantir dessus.

Et qu'en est-il de la question précédente ? Dénédar et Denethor, Alseîgath et Osgiliath, Edánkan et Sandokan ?
Aurait-on touché un point sensible ?


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 18
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 03-03-2006 à 14:14    
non non :confus:

Orufis a un rôle qui va s'amenuisant, mais il reste un personnage secondaire très important pour le SENS du conte, quelque part il représente le lecteur. (ou plutôt, dans le tome 1, il est acteur tandis qu'Eldeflar est lecteur, c'est le contraire dans le tome 2). Son rôle dans le tome 3 n'est pas encore bien défini.

Concernant les origines phonétiques.

Sandokan, je ne sais pas ce que c'est.
Dénédar < - > Dénéthor : Tiens, oui. Mais l'origine phonétique de Dénédar vient plutôt de l'attrait pour les sonorités en D-N qui sont très douces. Beaucoup de personnages ont ce genre de sonorités (Fuíndis ; Odonar ; Hénaden (personnage très important), etc...)
Alseîgath < - > Osgiliath ; tiens, là aussi oui. Je pense que le "ath" final vient probablement (inconsciemment) d'Osgiliath, effectivement. Ca a dû me paraître une belle finale pour une ancienne cité dévastée.




  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 19
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 03-03-2006 à 18:14    
Aie! "Sandokan", ca me fait tout de suite penser a Dragon Ball Z et ce genre de betises
Euh... tu pourrais imaginer ton histoire illustree a la maniere manga?

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 20
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 03-03-2006 à 18:55    
Nan... aucun rapport (ou alors je ne suis pas au courant).
Sandokan, c'est le "Tigre de Malaisie", un pirate bien connu des amateurs de romans (et, du coup, de films) d'aventures. Une référence à Emilio Salgari n'est pas une chose honteuse.
Mais bon : il semble que non !


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 21
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 03-03-2006 à 19:04    
...petit hors sujet (desolee). Il y a bien un personnage qui s'appelle quelque chose comme San Ku Kai ou un truc comme ca, alors ce nom de "Sandokan" sonne definitivement japonais pour moi... helas!

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 22
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 03-03-2006 à 19:15    
(j'avais pensé aussi à San Ku Kai quand tu as sorti ce mot Manège, Et Feuille de Niggle doit confondre avec SanGoku)

Mais la vraie origine du mot Edankan est peut être honteuse quand même.

En fait, elle vient du nom des Edar (bon, je vous passe le pluriel qui donne Edarë), qui sont l'équivalent des Valar chez moi.
j'ai cherché longtemps un mot qui permette aux lecteurs de comprendre assez vite que Edar = Valar et qui soit pas trop vilain phonétiquement. Et là j'ai cherché, jusqu'à trouvé Edar. Et je me disais que c'était pas terrible, qu'il manquait une lettre pour que ce soit parfait, et là j'ai trouvé (Eurêka !) : "Eldar !"
...
J'ai mis quelques instants à me rendre compte que les Eldar étaient les Elfes de Tolkien.
J'avais l'air malin, et j'ai cherché des tas de mots pour remplacer. Mais j'avais déjà inventé le mot Edankan, (la pierre des Edar), et je ne pouvais imaginer d'autres mots.

j'ai donc honteusement gardé le mot Edar (qui fait aussi penser aux Edda, ce qui n'est pas si mal).

Sinon, j'ai cherché si Edankan existait déjà quelque part sur le net (c'est très pratique ça, je découvre ainsi que beaucoup de noms que j'invente phonétiquement existent déjà, ce qui les crédibilise je trouve).
Et j'ai découvert qu'en indonésien, le mot existait.
Manifestement, Dankan a quelque chose à voir avec la folie, et Edankan est peut être son contraire (j'espère en tout cas !!)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 23
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 04-03-2006 à 14:40    
Au fait, plusieurs personnes m'ont fait remarquer que le nom du héros, "Eldeflar", n'était pas très heureux. (notamment la redondance de L * FL)

Si je le renomme pour une autre édition, que suggéreriez-vous ?
Eldevar ? Eldenar ? Ou tout atre chose ?


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 24
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 04-03-2006 à 15:26    
Je pense que pour nos oreilles (donc en fait toute la prononciation, que l'on fait en lisant, mentalement...), il faut en effet supprimer un "l"...
Le "v" est un bon substitut au "fl", mais il faut peut-être tenir compte des autres noms qui existent dans le récit (si plusieurs finissent pas "var", il faut éviter, à moins qu'il n'y en ait une raison (comme -ski/-ska en russe))
Personnellement, je pense qu'Eldevar est plus coulant qu'Eldeflar ou Eldenar...
Sinon, on peut penser à "bouger" le premier "l"... (mais je pense que le "flar" est quand même plus "gênant"...)


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 25
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 04-03-2006 à 15:43    
Non, personnellement, j'aime bien le nom d'Eldeflar. Donc pas la peine de le changer.
D'autant plus que s'il était changé dans d'éventuelels prochaines éditions, les lecteurs des éditions différentes ne s'y retrouveraient plus. Déja qu'on a du mal à s'y retrouver entre les VO et VF quand ils changent les noms ...

Et puis entre nous soit dit, je préfère carrément Eldeflar à Eldevar ou Eldenar ... Pourquoi pas Bob Denard, tant qu'on y est ?


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 26
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 04-03-2006 à 17:16    
T'aurais pas des goûts bizarres, pour les noms, toi ?

  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 27
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 04-03-2006 à 17:52    
Ben non. A force de tourner le nom dans mon esprit, je reste sur mon impression de départ ( ).
Effectivement, je ne trouve pas le nom d'Eldeflar particulièrement heureux phonétiquement, mais je crois aussi qu'on s'y habitue au bout de quelques temps. Donc ne reviens pas dessus dans d'éventuelles autres éditions : laisse-le, il est très bien comme ça...
(En revanche, s'il avait fallu le changer, j'aurais été favorable à ce que j'ai lu trop vite la première fois : Edelfar... plus spontané.)


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 28
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 550
De: Bourges
Posté le: 04-03-2006 à 19:00    
(Aidez l'far breton ?

bon je sors...)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 29
Va vers page ( 1 | 2 | 3 Page Suivante )
        Signaler le fuseau au modérateur
  Fermer ce Topic Déplacer ce Topic Effacer ce Topic


Copyright ©
The phpBB Group