[S'Enregistrer
[Editer Profil]  [Messages Privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]
[Rechercher]  
Dimanche 17 Oct 2021
20:54
          
La Gloire de l'Edankan Forum Index » » aux lecteurs » » Kikenèoù ? ...
Va vers page ( Page Précédente 1 | 2 )
Auteur
Kikenèoù ? ...
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 20-04-2006 à 22:06    
Souris Chauve, je ne comprend aps que tu lise plusieurs fois le même livre Je suis très honoré, mais quand même, ça ne m'est arrivé que très rarement, et jamais d'affilé.

  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 30
Souris Chauve


Inscrit: Mar 22, 2006
Messages: 177
Posté le: 20-04-2006 à 23:11    
ben, en fait, c'est simple! la première fois, je l'avais lu en 48h, grosso modo, donc j'avais laissé passer plein de trucs. d'ailleurs, je n'aurais jamais cru lire un bouquin de six cent et quelques pages en si peu de temps, bien que je lise vite (et comme je travaillais, je n'ai pas faut que lire.. ). du coup, comme il y a pas mal de sujets qui me plaisaient bien sur le forum, et que je déteste parler d'un truc que je connais mal, parce que lu trop vite, je me suis dit que ça serait bien de le relire. ce que j'ai fait, ça m'a permis de mieux m'y retrouver, j'étais un peu larguée avant par qui était qui, etc, et de repérer des passages ou certains faits ultérieurs sont comme annoncés par avance. j'avoue, c'est assez marrant.

après, pourquoi est ce que j'envisage de le relire une deuxième fois? là, c'est peut-être un peu plus complexe. déjà, le tome deux ne sortira pas tout de suite, et comme j'ai plein de questions sans réponses, je me dis qu'en le relisant, je pourrai peut-être trouver des bribes de réponses à certains questions en faisant plus attention aux "détails". en même temps, c'est prendre le risque de trouver d'autres questions, mais bon..

il ne faut pas croire que c'est habituel, pour moi, de relire le même livre plusieurs fois de suite, loin de là. alors, pourquoi est ce que là, ça me prend... sans doute en partie parce que certains des livres que j'affectionne sont plus "simples", dans le sens ou l'auteur prend son temps pour planter le décor, en brossant soigneusement le portrait "psychologique", j'aurais envie de dire, de ses personnages. et le reste de l'histoire, souvent, porte plus sur l'aventure intérieure (essentiellement) desdits personnages. non pas qu'il ne se passe rien dans ces livres, mais les plus grandes actions se situent au niveau du caractère, de l'âme. en général, je ne réfléchis pas outre mesure sur un bouquin, je prends surtout plaisir à le lire, et s'il m'a plut, je le relirais, mais un moment après.

tandis que là, j'ai eu un peu de mal au début, à cause du style, peut-être, de la lenteur qu'a l'action à réellement commencer, de la différence nette d'avec mes autres lectures. seulement maintenant, je me retrouve prise au piège, l'histoire me plait tellement que je veux en savoir le plus possible. et comme je ne peux pas lire la suite.. bah, je me rabats sur une lecture supplémentaire de ce tome ci. mais, si ça peut te rassurer, je ne le recommencerai pas tout de suite. quoi que j'ai bien failli, ce soir! c'était le seul livre que j'avais avec moi, et je me suis retrouvée à faire le pied de grue sur le quai du rer pendant vingt bonnes minutes pour cause de trafic perturbé. du coup, j'ai compté les mouches (nan, rassurez vous, y en a pas encore. juste des moucherons, mais ça c'est au champ de mars, pas sur le quai du rer.. )..

bon, je crois que j'ai fait assez long, je peux poster... ah, au passage: oui, je suis parfois un peu folle sur les bords, c'est normal, il ne faut pas vous en inquiéter...


  Voir le Profil de Souris Chauve   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 31
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 21-04-2006 à 11:13    
Citation:

Le 2006-04-20 22:05, Xavier de Brabois a écrit:

(mais ça veut dire quand même qu'il faudra que j'allège le style (pour le tome 2!! pas taper!!))

Ben très franchement, je t'avoue que dans les menues corrections que je verrais bien dans la seconde édition du tome 1, avec les fautes d'orthographe, il y a pas mal d'endroits où une petite virgule en plus ne ferait pas de mal ... Ainsi que quelques mots qui mériteraient d'être remplacés, parce que prétant à incompréhension. Enfin ma sœur t'expliquera ça


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 32
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 21-04-2006 à 11:29    
Elève Souris Chauve, pour votre dissertation sur le thème : "Relire un livre ; causes, conséquences, abstraction", je vous mets 13/20.

Vous auriez gagné à mieux cerner le sujet dès le départ et à éviter le léger hors sujet final, mais l'ensemble se tient. Quelques remarques pertinentes. Poursuivez l'effort.



  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 33
Souris Chauve


Inscrit: Mar 22, 2006
Messages: 177
Posté le: 21-04-2006 à 12:42    
13?? oh, ça va, je n'ai jamais été trés douée en dissert..

  Voir le Profil de Souris Chauve   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 34
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 25-07-2006 à 22:40    
J'exhume ce fuseau pour dresser un rapide bilan de mon avancée...
A peu de choses près, j'en suis à la moitié. Je suis lent, je sais, mais ça tient à deux choses... D'abord, j'ai été grandement occupé à m'infiltrer dans le milieu de la presse pour y propager dans un avenir proche la propagande vaticaniste ( ) ; ensuite, comme j'ai déjà pu le dire, le merveilleux n'est pas mon genre favori et j'ai par nature un peu de mal à le "dévorer".

Cet avant-propos expédié en taille réduite : entrons dans le vif du sujet !

Pour un livre qui n'est "pas mon genre", c'est une très heureuse aventure (je ne dis pas surprise, car des discussions préalables m'avaient fait présentir le truc ! ). J'aime bien la façon dont cette histoire est contruite et les trésors d'imagination que constitue cette succession de péripéties. C'est frappant : à la moitié du premier tome, j'ai déjà pu noter une matière digne de remplir plusieurs romans (la vie au château, le départ, la mission, la filature, le sauvetage...). Non seulement c'est agréable, mais je dirais même que c'est courageux. D'autant que les "épisodes" s'enchaînent à la perfection (ce qui fait qu'ils sont justement tout sauf des "épisodes" !).

Les personnages sont certes multiples, mais entrent en scène avec mesure, ce qui permet de les "assimiler" en même temps que les héros font leur connaissance. C'est agréable de ne pas se sentir perdu... J'ajoute qu'ils sont suffisamment mystérieux pour soulever de nombreuses questions (je résiste à l'envie d'aller fouiner dans les fuseaux consacrés à certains d'entre eux). Nouveau bon point (et de taille) !

Deux bémols néanmoins.
Je ne prends pas la peine de noter les fautes (trop fastidieux, ça risquerait de me dégoûter de la lecture du livre), mais je reconnais qu'il y en a encore trop. Xavier, tu le sais, tout le monde le dit et un fuseau entier est consacré aux remarques sur ce point, néanmoins je dois dire que si tu n'étais pas l'auteur j'aurais vite été très agacé par cela. Tu as de la chance, en somme, car j'en ris avec plaisir ! Mais hélas je suis de plus en plus convaincu qu'une nouvelle version "purifiée" va devenir indispensable...

Enfin, je ne trouve pas encore cette belle contemplation dont nous avions parlé et que j'attendais tant. M'en suis-je fait une image fausse ? possible. J'attendais de grande et majestueuses descriptions qui me pousseraient à interrompre ma lecture, mais je reste pris par le cours de l'action (ce qui est, en soi, plutôt une qualité du livre ! ). Et les moments où je sens poindre cette beauté - presque elfique - dont je rêve sont souvent alourdis par des phrases un peu alambiquées...

J'espère que tu ne retiendras pas ces quelques critiques comme l'essentiel de mon message... J'attends la suite pour me donner tort !
En fait, je réalise qu'elles pourraient se résumer à une seule, qui te "disculperait" car tu n'y peux rien. Ce qui manque avant tout à ce livre, c'est... un éditeur !


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 35
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 26-07-2006 à 01:09    
Citation:

Le 2006-07-25 22:40, Manège a écrit:
Je ne prends pas la peine de noter les fautes (trop fastidieux, ça risquerait de me dégoûter de la lecture du livre)
C'est assez fastidieux, comme tu dis (le pire, c'est de poster le tout... parce qu'il faut retrouver le passage (je ne note, pendant la lecture que le mot (ou quelques uns) et la page... et j'écris mal, parce que souvent je suis couché ... quelquefois je n'arrive pas à me relire...), et tout recopier...), mais pour ma part ça ne me dégoûte pas... Parce que de toute façon, c'est comme ça, je suis un radar à fautes, et dès qu'il y en a ça m'interpelle, et ça me coupe déjà dans ma lecture, donc un peu plus ou un peu moins...
Maintenant que tu le dis... Je me demande "et si ce n'était pas le patron ?"...et ben déjà, je ne noterais pas les fautes, mais elles m'agaceraient très fortement (comme je dis, ça me coupe) (là ça va, ça ne m'agace pas, puisque les voir me permet d'aider) ... peut-être assez pour donner une vue plus négative sur le livre...

Mais je voudrais dire que si le patron ( ) a des choses à corriger, je trouve vraiment qu'au point de vue du fond "ça gère " !
On voit vraiment qu'il y a un travail assez énorme derrière tout ça, que tout est bien ficelé, et plein de choses sont imaginées alors qu'on ne l'aurait pas fait seul (c'est ça que j'aime, dans les livres... c'est de trouver des choses, que l'auteur imagine, que je n'aurais pas imaginé tout seul... dès que ça reste dans ce que j'imagine tout seul, je trouve ça nul... Dans ce cas-là, ça me contente très bien !!)

Je ne peux donc que féliciter Xavier ( ) pour son livre, qui me plaît vraiment (même si je passe des heures à mettre des fautes en ligne ) !
Et puis, la forme, ça s'améliore relativement facilement (au besoin avec de l'aide)... Pas le fond... Mais le fond y est !!


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 36
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 26-07-2006 à 01:31    
Tu sais manège, pour moi les compliments n'ont de valeurs que si l'on est aussi capable de réprimander.
Donc quelque part, tes compliments ne me touchent que aprce que derrière tu es capable de dire ce qui va moins bien.

C'est vrai que je suis moi-même stupéfait par le nombre de fautes que j'ai pu laissé passer. Certes, quelques unes étaient de mon fait, mais la plupart n'étaient que des fautes d'inattention qu'une relecture attentive aurait permis d'éviter (comme tu le dis : un éditeur). 600 pages, c'est trop pour un seul homme...


Concernant la contemplation, c'est vrai qu'elle n'est peut-être pas celle que tu attendais. D'abord parce que tu as toi-même un style d'écriture très contemplatif (différemment, comme on en a parlé ailleurs), très axé sur les émotions et les souvenirs. La contemplation que je présente dans mon roman est beaucoup plus sobre, elle est seulement un temps d'arrêt devant la création. Pour certains c'est déjà trop, pour toi, ce n'est pas assez.
Mais il y a aussi un manque de talent poétique certain (ça viendra peut-être) et des phrases parfois maladroites, comme on l'a dit.

Tu as des pistes pour devenir journaliste ? Chouette !


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 37
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 26-07-2006 à 10:56    
Tu sais manège, pour moi les compliments n'ont de valeurs que si l'on est aussi capable de réprimander.
Moui... certes. Cela dit, je sais aussi qu'il est parfois difficile de trouver une bonne mesure, et souvent, en voulant être "juste" dans ses remarques, on appuie trop sur les défauts. D'autre part, je me connais, et je sais que je peux parfois y aller un peu lourdement sur ce qui ne me plaît pas ou me déçoit (certains en ont fait les frais, hélas...).

Concernant la contemplation, c'est vrai qu'elle n'est peut-être pas celle que tu attendais.
Oui. Ce qui rend ma remarque très subjective (mais je le savais, à vrai dire).

La contemplation que je présente dans mon roman est beaucoup plus sobre, elle est seulement un temps d'arrêt devant la création.
Oui. Et vois-tu, plus j'y repense, plus il me semble qu'elle agit surtout dans un second temps. C'est davantage en y repensant que je la vois...
Exemple : quand le brigand "perce" le regard de Fuindis. De mémoire (elle est récente, remarque !), c'est un passage de pure contemplation, très beau. Seulement, je crois que je n'ai pas su l'apprécier au moment de la lecture. Et par la suite mon esprit a été distrait par des interrogations sur l'histoire des peuples elfes, avec une nouvelle mention de cet Anuden'Aï qui n'a pas fini de m'intriguer...

Mais il y a aussi un manque de talent poétique certain
Alors là, je ne serais pas si catégorique ! Il y a des passages qui sont un peu plombés par le style, mais globalement, l'atmosphère reste assez poétique.
D'ailleurs, j'ai apprécié la beauté de la chanson d'Orufis et Eldeflar ; à plus forte raison quand Arehuir plus tard bricole quelques vers très maladroits : on sent un vrai travail sur le style, entre les deux...


Tu as des pistes pour devenir journaliste ? Chouette !
Pas des pistes : une école... Chouette, comme tu dis !


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 38
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 26-07-2006 à 13:09    
Anuden'Aï t'intrigue ??? Comment ça ? (Est-ce que les sonorités ne te rapelle personne ?)

C'est curieux, la chanson d'Orufis et d'Eldeflar ne me paraît pas vraiment belle à moi. Je l'ai composé un peu exprès d'ailleurs dans un style simple et sans histoire, c'est juste un chant de marche. J'ai fait exprès de veiller à ce qu'il ne soit pas trop poétique ou emphatique pour que plus tard, les chants elfes (si j'y arrive) paraissent vraiment supérieurs. (un peu comme la différence entre les chants de Bilbon et ceux qui résonnent à Fondcombe).

Il y a un deuxième chant (d'homme) plus tard, qui était voulu un peu plus joli (mais j'ignore si j'ai réussi). Mais un de ces quatre, je dois composer un chant elfe. Je me demande simplement si je dois l'écrire en langue elfique ou en français (ou les deux).

à plus forte raison quand Arehuir plus tard bricole quelques vers très maladroits : on sent un vrai travail sur le style, entre les deux...
??? Ben si c'est maladroit ? je comprend pas..


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 39
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 26-07-2006 à 13:22    
Anuden'Aï t'intrigue ??? Comment ça ? (Est-ce que les sonorités ne te rapelle personne ?)
Il m'intrigue justement en grande partie à cause de son nom...

Tu me permets enfin de retrouver le message que je voulais poster ! (Je me creuse l'esprit depuis tout à l'heure : ça m'est sorti de la tête, et impossible de le retrouver !!)
Ce nom m'a évidemment fait immédiatement penser à Adonaï... vu ton message, la question de savoir si c'est volontaire tombe un peu à l'eau, non ?


Ben si c'est maladroit ?
Justement : on voit que tu as travaillé le style, qui n'est pas le même entre une vieille chanson et quelques vers improvisés. Un mauvais auteur aurait écrit plus ou moins de la même façon.

(Quant à la chanson, je la trouve belle justement par sa sobriété et sa simplicité : on croirait vraiment un vieux chant transmis de père en fils.)


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 40
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 26-08-2006 à 01:05    
Hop, ça y est, j'ai fini ma seconde lecture à la faveur ( ) d'un retard SNCF.
En fait, elle m'a permis de découvrir des tas de choses que j'avais soit oublié, soit pour la plupart, à côté desquelles j'étais passé lors de la première lecture.
En effet, me suis-je aperçu, cette première lecture avait été assez avide : je fonçais un peu vers la fin, guidé par l'impatience de savoir ce qui allait se passer (enfin je n'avais pas bâclé la lecture pour autant, hein !)
Lors de cette seconde lecture, plus "à froid", j'ai ainsi pu déceler maint détails qui m'avaient échappé ... Notamment certains qui m'ont beaucoup plus parlé suite aux discussions sur le présent forum. Je pense que lors de la première, n'étant pas au courant de telle ou telle particularité, ou n'ayant pas eu telle ou telle explication précise de l'auteur, notamment sur des aspects de la mythologie, j'étais passé à côté de pas mal de choses intéressantes ...
Donc je me demande si on ne peut pas trouver là un défaut à l'Eclat du Pendentif, à savoir que des éléments intéressants de l'univers créé par l'auteur ne sont pas suffisemment explicités, ou trop laissés à découvrir par la sagacité supposée du lecteur ... Or ce n'est pas un roman policier (même si une certaine dose de mystère n'y est pas moins toute naturelle !!!).
Donc voila, j'ai fait une critique ...

Mais maintenant que j'ai à nouveau l'histoire du tome 1 toute fraiche dans la tête, vivement qu'arrive le tome 2 !


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 41
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 27-08-2006 à 01:28    
Akela, ça dépend.
D'abord en général j'aime bien les livres (ou les films) qui me révèlent de novueaux éléments passés inaperçus à la première lecture/ vision.

Ensuite, il y a des éléments qui sont pré-annoncés mais qui seront développés ultérieurement. Les indiquer dans le tome 1 permet de faire en sorte qu'ils n'arrivent pas trop abruptement dans les tomes suivants.

Par contre, si ce sont des éléments qui ne seront pas développés ultérieurement, ou si ces éléments réhausse de beaucoup la qualité du roman tandis qu'on passe à côté lors d'une premirèe lecture, effectivement cela demande à être revu.
A quels genres d'éléments faisais-tu allusion ?

(quant au tome 2 il avance bien. J'ai eu une lectrice en avant première qui le trouve meilleur que le tome 1, comme je m'y attendais (plus d'action, les personnages prennent plus de personnalité)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 42
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 28-08-2006 à 11:04    
Effectivement, ça peut être un charme supplémentaire du bouquin.
Ce que je regrette un peu, c'est qu'il m'ait fallu ce forum pour tilter qu'Odonar était aussi un Mâyensis, et que Sën Nënldo (j'ai oublié le nom exact tellement il est peu mentionné ) était un Mage Bleu -et donc qu'il en restait encore ... Sinon, pas mal d'autres petits détails sympathiques ... Je pense qu'il faut attendre la lecture du Gardien pour savoir qu'est-ce qui était vraiment important.


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 43
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 28-08-2006 à 11:31    
Tout à fait.
Le fait qu'Odonar soit un Mâyensis n'est vraiment qu'esquissé. on le devine plus que cela n'est dit.
Mais dans le tome 2, on prend cette réalité de plein fouet dès le début, donc ne t'inquiète pas.

Quant à Sën Nolendo, c'est juste un nom pour le moment (un peu comme Dénédar). Il prendra corps au tome 3 et on saura tout de lui, ne t'inquiète pas (et on n'est pas vraiment sensé savoir qui il est dès le tome 1)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 44
Souris Chauve


Inscrit: Mar 22, 2006
Messages: 177
Posté le: 28-08-2006 à 13:14    
Akela, t'es pas doué.....

le tome deux avance bien et il promet d'être meilleur que le un?? alors ça, pour une bonne nouvelle...!!!


  Voir le Profil de Souris Chauve   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 45
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 29-08-2006 à 00:59    
Bah Sën Nolëndo, on voit tout de même que c'est un personnage vachement important ... Ceci mis en relation avec la vraie nature d'Odonar, on mesure un peu plus l'importance de l'opération "alliée" contre les orques. Je suppose d'ailleurs qu'on en entendra parler dans la suite de l'histoire ...

Souris Chauve : zut


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 46
Va vers page ( Page Précédente 1 | 2 )
        Signaler le fuseau au modérateur
  Fermer ce Topic Déplacer ce Topic Effacer ce Topic


Copyright ©
The phpBB Group