[S'Enregistrer
[Editer Profil]  [Messages Privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]
[Rechercher]  
Dimanche 17 Oct 2021
20:04
          
La Gloire de l'Edankan Forum Index » » aux lecteurs » » Rôle des femmes
Auteur
Rôle des femmes
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 05-08-2020 à 00:10    
Bonjour à tous

j'ai reçu aujourd'hui un message d'une lectrice qui, tout en ayant adoré les romans (ouf !) se plaint du traitement des femmes, qu'elle trouve faibles, diminuées, et sans grand rôle à jouer. Elle attend plus de rôles féminines héroïques.

Avant de lui répondre, j'aimerais avoir votre sentiment à ce sujet. Qu'en dites-vous ?

(à mettre en lien avec cette discussion)

[ Ce Message a été édité par: Xavier de Brabois le 05-08-2020 à 00:38 ]


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 08-08-2020 à 18:30    
D’abord, qu’effectivement, tu crées des personnages féminins intéressants mais sans doute sous-exploités. D’excellents exemples sont Nulonen et Fériane : des histoires mystérieuses, des accessoires uniques (le bouclier de l’une, l’épée de l’autre), et pourtant, elles restent cantonnées dans des rôles secondaires. Qu’elles ne se battent pas, ou à peine, n’est pas forcément gênant : c’est leur choix, et elles peuvent se rendre utiles autrement (et Fériane montre très bien qu’au besoin, elle sait être extrêmement dangereuse). Mais plus que ça, elles sont un peu effacées, comme Fériane, dont l’histoire de l’épée est profondément intrigante, qui se retrouve cantonnée dans un job de motivation d’Orufis. Comme Nulonen, qui devient une messagère de luxe.

Un de leurs problèmes, qui touche aussi beaucoup Ethiel dans ses dernières aventures, c’est que ces personnages féminins sont relégués sur le siège arrière par des personnages masculins, même secondaires, parfois quasiment anonymes. Comme si l’ambiance générale du Plain-Continent voulait que les femmes fûssent toujours reléguées au second plan, protégées, mais jamais mises en avant … Un peu comme les féministes reprochent au «patriarcat» de faire, et comme on sait que ce n’était, historiquement, pas le cas au Moyen-Âge. Je trouve notamment dommage de voir Ethiel aussi peu associée aux décisions politiques concernant son royaume, et être cantonnée à des rôles de représentation. Ce n’est tout de même pas la reine d’Angleterre !

Peut-être que le problème, pour ces personnages, comme dans l’univers tolkienien, est qu’elles n’ont pas de réelle contrepartie dans le camp opposé. Les hommes s’opposent aux Orcs … Mais il n’y a pas d’Orc femelle, pas d’équivalent sombre à la gent féminine. Du coup, n’ayant personne à qui s’opposer, elles ne servent à rien.


Ceci dit, je te dirais aussi que c’est une critique classique (et pas forcément fausse) des féministes que de s’indigner qu’il n’y ait pas assez de femmes ayant des rôles de premier plan dans les livres.

Il existe un test qu’il serait intéressant de faire passer à ton œuvre : le test de Bechdel


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 1
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 07-09-2020 à 19:03    
Alors j'ai mal introduit ma question
Il n'est pas question pour moi de créer un parité ou de concevoir un roman médiéval d'aventure dans lequel je me forcerait à mettre des personnages féminins au même plan que les masculins.
Ca n'a aucun sens, historiquement parlant, et sociologiquement parlant, les femmes ne sont pas des hommes en puissance. Que des singularité historiques aient existé (si peu) n'enlève rien à ce fait.

Il est encore moins question de passer des batteries de test pour savoir si le roman met assez en avant les femmes, les noirs, les homosexuels, l'écologie, les petits, les gros, les végétariens et les communistes.
Ca n'a aucun sens.

En revanche, me me demandait jusqu'à quel point les personnage féminins vous semblaient complètement oubliés.

Mais je crains que l'ambiance féministe moderne ne rende pas cette analyse très mesurée...


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 2
        Signaler le fuseau au modérateur
  Fermer ce Topic Déplacer ce Topic Effacer ce Topic


Copyright ©
The phpBB Group