[S'Enregistrer
[Editer Profil]  [Messages Privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]
[Rechercher]  
Jeudi 23 Sep 2021
17:17
          
La Gloire de l'Edankan Forum Index » » aux lecteurs » » L'Edankan... pour qui?
Auteur
L'Edankan... pour qui?
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 22-03-2006 à 11:32    
... pour Eldeflar, bien sur!

Selon vous (que vous l'ayez commence -- fini? -- ou non) vous pensez que l'histoire peut convenir a quel genre de lecteurs?

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 22-03-2006 à 14:21    
Je l'ai fini

L' auteur, interrogé sur ce sujet, m'a répondu qu'il destinait ne destinait pas son ouvrage à des lecteurs trop jeunes. 13 ans semblait, pour lui, un minimum ...
Enfin je pense qu'il viendra donner son avis là-dessus.

Pour moi, l'ayant lu jusqu'au bout, je pense qu'il s'adresse en effet plutôt à des adolescents qu'à des enfants, en tout cas pour le public le plus jeune qui puisse y accéder. Ce bouquin est plein de richesses que seuls les plus vieux sauront y déceler ...
Le risque pour des enfants est qu'ils soient rebutés par la longueur et par la lenteur de la narration : non pas que celle-ci soit un défaut, mais les enfants ont besoin de livres où l'action tient une grande place, où tout se passe vite, pour satisfaire leur continuel besoin de changement et d'action.
(Ecoutez le vieux loup qui parle ...)

Cependant, je ne serai pas aussi catégorique tant que je n'aurai pas vu un enfant lire l'Éclat du Pendentif, car il est vrai que l'histoire est passionnante et très prenante.
N'oublions pas non plus qu'il ne faut pas tout systématiser, un lecteur et a fortiori un enfant est un être unique, doué d'une perception propre ... Certains lecteurs plus âgés pourront être rebutés par le style de l'auteur, et certains enfants (sans doute littérairement plus murs, de ceux qui lisent beaucoup, mais c'est rare !) pourront être tout aussi accrochés que nous, voire même plus.

En tout cas, on peut toujours essayer ...


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 1
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 22-03-2006 à 21:02    
J'ai soumis le texte à une amie qui travaille pour des éditions jeunesse, elle a tout de suite perçu que le livre n'était pas pour son public (6-15 ans).

Maintenant la réponse d'Akela est juste, les enfants sont différents les uns des autres, mais le fait est qu'ils n'aiment pas les descriptions (et je ne me vois pas écrire sans en mettre assez pour appeler à la contemplation)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 2
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 30-03-2006 à 19:25    
Je suis decue... --- j'esperais l'offrir a un enfant plus jeune. Enfin, il attendra, mais il l'aura

J'ai une question qui n'est peut-etre pas tres bien placee ici (?) Dans une conversation recente je me suis trouvee en desaccord avec mon interlocuteur a propos de la nature des heros dans les livres pour la jeunesse.

Quel caractere doit-il avoir pour que le lecteur puisse s'identifier a lui? on m'a dit, il faut que le heros soit extraordinaire, pour faire rever... Mais dans mon idee, plus il est banal a l'origine, plus il seduit -- d'ailleurs, c'est pour ca qu'Eldeflar m'a plu

Qu'est ce que vous en pensez?

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 3
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 30-03-2006 à 21:25    
il y a une bonne émission sur Europe 1 vers 14h je crois sur ce sujet. Des femmes analysent la littérature pour enfant en choisissant quelques livres sur un thème donné.
J'écoute de temps en temps et j'ai remarqué une certaine propention de la littérature contemporaine à présenter des anti-héros. Des grosses princesses moches, des crapauds, etc...
Ca suit peut-etre la mode de Shrek.

Sinon, je crois qu'un bon outil d'analyse sont tous les récis de J'aime Lire, le magazine pour enfant que j'adorais petit. Quasimment dans toutes les hsitoires, les héros sont des enfants ordinaires qui vivent des aventrues extraordinaires.
Et c'est un classique du conte de fée. De Pierre et le Loup à la reine des neiges, ou même Hansel et Gretel etle petit poucet, les héros sont des minus, des moins que rien, parfois des rejetés. C'est un peu la condition de l'enfant (enfin, de moins en moins en nos jours de l'enfant roi).
L'enfant s'identifie alors au héros ui lui ressemble, pour s'inventer un avenir merveilleux. Et les psychologues nous diront si ça l'aide à reprendre confiance en lui ou si ça le marginalise encore plus en lui faisant espérer ce ui n'arrivera pas. Je crois que les bons psychologues disent que l'enfant reprend confiance en l'avenir avec ce genre d'histoire (un pauvre hère devient prince).
Harry Potter est tout à fait ce type de héros (d'où l'importance de son martyre avec sa famille avant qu'il ne se découvre sorcier et donc plus fort que ceux qui le tourmentent).
Eldeflar aussi, même si son avenir est plus mystérieux pour le moment. Il entre à la fois dans l'archétype (un pauvre garçon insignifiant qui va devenir très important), et à la fois non, car son avenir est plus mystérieux que celui d'un héros classique de conte.
En même temps, Harry Potter a lui aussi un côté obscur, et pourtant il plaît. Il rejoint à la fois la mode du héros classique et du anti-héros (il ne doit pas être un ange).

En conclusion, Eldeflar rentre tout à fait dans le shéma qui fait qu'il devrait être apprécié par un enfant (à ce stade du récit). Mais le style littéraire à mon avis le rebuterait.
Le mieux, je pense c'est d'essayer de lui faire lire le chapitre 24 "Hénaden". Est-ce que l'enfant s'identifiera à Eldeflar, ou à Yorenn ? (car Eldeflar est un peu trop âgé peut-être non ?)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 4
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 01-04-2006 à 01:00    
Merci pour le tuyau, a propos de cette emission sur Europe 1, mais je doute de pouvoir la capter depuis Torun sur les bords de la Vistule

C'est interessant, cette remarque que tu fais a propos de l'enfant-roi. Parce que justement mon interlocuteur fait des etudes de Lettres et s'interesse precisement a ce sujet. C'est sans doute ca qui l'a amenee a ce genre de conclusion.

Pour ce qui est de Shrek, est-ce qu'on ne peut pas dire, plutot, que ce raisonnement etait deja apparu auparavant et que le gentil monstre l'a porte a son paroxysme? Ca me rappelle cette reflexion qui m'avait frappee, je ne sais plus dans quel fuseau du forum de jrrvf -- desolee L'idee est que nous avons aujourd'hui une confusion des valeurs. Confusion qui nous vient d'une culture asiatique (japonaise, je crois), ou le bien et le mal ne sont pas aussi bien tranches qu'ils n'avaient l'habitude de l'etre autrefois chez nous. Du coup le heros n'a rien d'un heros au sens traditionnel du terme, mais il est quand meme donne en exemple.
Ca n'a rien a voir avec la litterature (!) mais c'est l'exemple le plus frappant que je connaisse. C'est un personnage de serie: Angel, le vampire qui s'est rachete. Personnage on ne peut plus marginal. Dans la serie qui lui est consacree, il incarne un personnage tres tourmente car, vivant dans le bien, il est toujours attire vers ce qui est inscrit dans sa nature, le mal. Et il passe son temps a tenter de faire le bien et d'empecher des hommes (donc des personnes "naturellement" tournees vers le bien) qui veulent faire le mal. Parfois donc, il doit retourner au mal pour faire le bien. Comme concept, dans le fond, je trouve que c'est malsain. Quand on sait faire la part des choses c'est pas trop grave, mais beaucoup des spectateurs n'ont pas l'age ni la maturite pour cela.
Je pense que les personnages principaux doivent garder les traits des heros pour etre vraiment un reve, un ideal pour les enfants.

Mais dans mon emballement a demonter Shrek , je crois bien que je suis allee au-dela de ta conception du anti-heros... OUPS!!!

FdN qui sort...

euh? mais quel age il a, Eldeflar?


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 5
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 01-04-2006 à 03:29    
Dans le roman, je crois qu'il va sur la 16e année (ou il les a déjà).
C'est vrai qu'il paraît plus jeune... mais il y a une explication. (hehe !)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 6
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 01-04-2006 à 18:52    
... et puis l'illustration, aussi, peut nous induire en erreur

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 7
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 01-04-2006 à 19:04    
Ah bon ? C'est à dire ?

  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 8
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 02-04-2006 à 00:46    
Ben, juste que sur la couverture, le personnage ne semble pas avoir treize ans... enfin, je trouve

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 9
Feuille de Niggle


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 50
De: France, Pologne
Posté le: 03-04-2006 à 17:13    
euh? toutes mes plus plates :\ on m'a dit qu'il faisait plutot quatorze-quinze ans. Comme je n'y connais rien, je vais me taire

FdN


  Voir le Profil de Feuille de Niggle   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 10
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 04-04-2006 à 11:58    
Moui, il a dans les 13-14 ans, d'après la couverture ... En même temps, peut-on juger d'après un dessin surtout fait par ordinateur ?
De toutes façons, c'est bien un âge où on ne peut pas dire précisément l'âge du garçon en regardant sa tête ... Le visage change beaucoup à l'adolescence, mais ce changement est progressif et spécifique à chacun : il y en a qui commencent plus tôt, d'autres plus tard, certains qui changent beaucoup, d'autres très peu ...
Enfin bon, tout ça pour dire qu'on ne peut pas raisonnablement conclure l'âge d'El' de sa photo sur la couverture.

Par contre, s'il paraît qu'il y a une explication ...
Serait-ce à lier avec le fait qu'Orufis semble un peu jeune pour la vie qu'il a vécu ? S'il a 30 ans (même passés, peu importe, ça ne change pas beaucoup) et qu'il connaît El', qui est censé en avoir 16, depuis sa naissance, cela signifie qu'il était en surveillance auprès de Dénédar depuis qu'il avait 14 ans ...
C'est une erreur dans l'âge d'Orufis, ou un indice ?


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 11
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 04-04-2006 à 22:57    
14 ans, ça colle. C'est à peu près le physique d'Eldeflar malgré ses 16 ans.
Mais l'explication n'a pas de lien avec l'âge d'Orufis.

Orufis est né en 1736, il est entré à la Haute Assemblée en 1751 à l'âge de 15 ans, et est envoyé en mission à Murgas en 1756 à l'âge de 19 ans.
Notre histoire commence en 1772, et Orufis a donc 36 ans.
Pas d'erreur donc.
L'aspect d'Eldeflar par contre (et la façon dont il grandit) est bien un point important.


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 12
        Signaler le fuseau au modérateur
  Fermer ce Topic Déplacer ce Topic Effacer ce Topic


Copyright ©
The phpBB Group