[S'Enregistrer
[Editer Profil]  [Messages Privés
[Liste des Membres] [FAQ] [ Connexion ]
[Rechercher]  
Lundi 29 Nov 2021
00:57
          
La Gloire de l'Edankan Forum Index » » Tome 1 : L éclat du pendentif » » [Tome 1 ] coquille(s)...
Va vers page ( Page Précédente 1 | 2 | 3 | 4 | 5 Page Suivante )
Auteur
[Tome 1 ] coquille(s)...
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 28-07-2006 à 00:31    
Citation:

Le 2006-07-27 23:52, rebeca a écrit:
Juste pour dire (oui je sais je suis en retard) pour le coup du ciel (j'ai pas le livre, c'est Dame Lambertine qui là ;), donc je sais pas remettre dans le contexte ), ça dépend quand même de par rapport à qui on se place: effectivement, le ciel qu'on observe est plus jeune que "ce qu'il est maintenant"... mais par rapport à l'observateur, il est vachement plus vieux, non? Donc, dans ce sens là, la phrase de Xavier était correcte...
Et puis (déformation professionnelle, hein, Vin') mes chers aurinaciens, sont plus vieuxque moi... en même temps, ils sont aussi beaucoup plus jeunes, avec leurs 40 000 ans de moins... les deux versions sont correctes, non, c'est une question de référent...


Justement, il faut une référence, et c'est là que tu fais erreur, car tu la places mal...
Le ciel de l'époque est plus jeune que maintenant, point. Car depuis 15 siècles ont passé.
Le ciel de maintenant est plus vieux que le ciel de l'époque, point. Car il a 15 siècles de plus que l'autre.
Or le ciel auquel pense Eldflar est celui de l'époque (comme je l'ai appelé juste au-dessus), en référence à celui qu'il connaît (celui de maintenant). le ciel auquel il pense est donc plus jeune, point. Il n'y a aucune ambiguïté possible. La phrase de Xavier ne peut en aucun cas être correcte. C'est de la logique pure, ce que tu as dit est faux (par inversion des référentiels) .


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 60
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 28-07-2006 à 03:31    
En fait la faute est dans le "de".
Anno a pu contempler un ciel 15 siècles plus jeune
Anno pu contempler un ciel de 15 siècles plus vieux. (ou plus vieux de 15 siècles)

En fait je ne sais plus.
On dit plutôt : quand j'étais 15 ans plus jeune ou pus jeune de 15 ans, (plutôt que quand j'étais de 15 ans plus vieux) !!

Sinon oui, c'est un Mâyensis, des Mâyensi (un Ankan, des Ankani)

une chevelure soyeuse, châtain --> "châtaine"
Je suis allé le vérifier celui-là, et tu dis vrai ! Gasp !! Mais c'est horrible. Je prèfère encore parler de cheveux châtains que d'une chevelure châtaine !


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 61
Visiteur
Membre Non-enregistré
Posté le: 28-07-2006 à 10:36    
de Rantanplan
Citation:

Le 2006-07-28 03:31, Xavier de Brabois a écrit:
En fait la faute est dans le "de".
Anno a pu contempler un ciel 15 siècles plus jeune
Anno pu contempler un ciel de 15 siècles plus vieux. (ou plus vieux de 15 siècles)

En fait je ne sais plus.
On dit plutôt : quand j'étais 15 ans plus jeune ou pus jeune de 15 ans, (plutôt que quand j'étais de 15 ans plus vieux) !!
De ce que j'ai dit là-dessus, je suis formel, y'a pas de doute : c'est mathématique ...


Citation:
une chevelure soyeuse, châtain --> "châtaine"
Je suis allé le vérifier celui-là, et tu dis vrai ! Gasp !! Mais c'est horrible. Je prèfère encore parler de cheveux châtains que d'une chevelure châtaine !

On est d'accord, c'est moche


     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 62
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 28-07-2006 à 10:44    
Ah ben zut... Tant pis, j'ai été reconnu


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 63
rebeca


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 45
Posté le: 28-07-2006 à 23:12    
Sorry de revenir encore avec le coup du ciel, mais je trouve ça rigolo, ces problèmes de logique ;)
Je suis évidemment tout à fait d'accord avec le fait que le ciel qu'Anno a vu est plus jeune que le ciel que voit Eldeflar... mais dans ce cas-ci c'est une pensée que Xavier a noté (j'ai téléphoné à Dame Lambertine pour avoir la phrase complète, donc maintenant je peux la placer dans son contexte ;)). Et donc: "...mais ce fut parce qu'il ne concevait pas qu'un être aujourd'hui vivant pouvait avoir contempler un ciel de 15 siècle plus vieux."
Je trouve que cette phrase est correcte aussi, et toujours à cause de cette question de référentiel. Je crois que tu peux te tromper, Rantanplan, en disant "Or le ciel auquel pense Eldflar est celui de l'époque (comme je l'ai appelé juste au-dessus), en référence à celui qu'il connaît (celui de maintenant)."
Pour moi, Eldefar pense au ciel de l'époque par rapport à lui-même. Quand on pense à un truc passé, notre référent temporel, c'est en général nous-même et pas cette même chose maintenant (enfin, évidemment, on pense comme on veut, hein ;) mais en général la référence dans la pensée humaine, c'est soi-même). Effectivement le ciel reste toujours plus jeune, même rapport à nous, mais il est plus ancien, et pour moi c'était dans ce sens là que le mot 'vieux' était utilisé. Il ne s'agit dans cette phrase pas que de mathématiques, mais aussi de pensées et de conventions linguistiques (et elles sont loin d'être toujours logiques, autant les pensées que les conventions, hein ;)). Je trouve donc encore toujours que les deux versions sont possibles: "plus jeune" si le second référent est le ciel de maintenant, "plus vieux" si le second référent est Eldeflar...

Peut-être que vu la construction de cette phrase il est d'office sous-entendu que le second référent est le ciel, je n'en sais rien, je ne maitrise sans doute pas assez les subtilités de la langue française pour cela... je sais juste que quand moi je l'ai lue, je sous-entendais que Eldeflar pensait par rapport à lui-même, comme moi je l'aurais fait si j'avais eu cette pensée... voilà ;)


  Voir le Profil de rebeca   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 64
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 29-07-2006 à 00:04    
Je suis assez d'accord, à vrai dire. Et puis, après tout, tant que l'idée est compréhensible, ça passe. Ce n'est pas un ouvrage de logique mathématique, mais de littérature !

Rantanplan : renonce... tu me fais peur !!


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 65
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 29-07-2006 à 00:52    
Non, je ne renonce pas, elle se trompe ...
Et comme justement c'est mathématique, je peux le dire clairement (sinon je dirais "je pense que peut-être et tout bien considéré il s'avère qu'il soit probable que l'hypothèse selon laquelle..." )

Je trouve que cette phrase est correcte aussi, et toujours à cause de cette question de référentiel. Je crois que tu peux te tromper, Rantanplan, en disant "Or le ciel auquel pense Eldflar est celui de l'époque (comme je l'ai appelé juste au-dessus), en référence à celui qu'il connaît (celui de maintenant)."
Pour moi, Eldefar pense au ciel de l'époque par rapport à lui-même. Quand on pense à un truc passé, notre référent temporel, c'est en général nous-même et pas cette même chose maintenant (enfin, évidemment, on pense comme on veut, hein ;) mais en général la référence dans la pensée humaine, c'est soi-même). Effectivement le ciel reste toujours plus jeune, même rapport à nous, mais il est plus ancien, et pour moi c'était dans ce sens là que le mot 'vieux' était utilisé. Il ne s'agit dans cette phrase pas que de mathématiques, mais aussi de pensées et de conventions linguistiques (et elles sont loin d'être toujours logiques, autant les pensées que les conventions, hein ;)). Je trouve donc encore toujours que les deux versions sont possibles: "plus jeune" si le second référent est le ciel de maintenant, "plus vieux" si le second référent est Eldeflar...
Si le référentiel (un référent, c'est autre chose ) est Eldeflar, cela revient strictement au même que quand je te parle du ciel de maintenant, puisque lui est sous ce ciel-là...
Mais raisonnons, donc, en partant de la base qui selon toi donne un "plus vieux" : le référentiel est Eldeflar, soit. Bien, maintenant, 2 ciels à considérer : celui qu'Eldeflar peut voir, et celui qu'a vu, il y a 15 siècles, Anno. Le ciel dont on parle (donc celui dont on cherche à déterminer s'il est plus vieux ou plus jeune) est celui contemplé par Anno. Or, ce ciel était ciel 15 siècles avant qu'Eldeflar commence à nous saouler avec ses considérations ( ) ; maintenant, au temps d'Eldeflar, Ze référentiel choisi, il a pris un coup de 15 siècles, donc il est plus vieux maitenant, i.e. il était plus jeune avant. [<-- ceci est un point ]

Et ce n'est pas parce qu'un ouvrage est de la littérature qu'il peut s'octroyer toutes les licences, surtout en matière de logique
Et tant mieux si ça passe ... Mais si ça passe en étant juste, c'est mieux...


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 66
rebeca


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 45
Posté le: 29-07-2006 à 05:23    
Bien compris ce que tu veux dire, Rantanplan ^^ Et je suis bien d'accord, pour le côté math, le ciel d'avant est plus jeune que le ciel d'après ;)
Ce que je voulais dire: "Bien, maintenant, 2 ciels à considérer : celui qu'Eldeflar peut voir, et celui qu'a vu, il y a 15 siècles, Anno." C'est ça que je vois différemment: pour moi y avait pas deux ciels, mais un ciel d'il y a 15 siècles et un jeune homme... et c'est dans ce sens là que je trouvais correct de dire que le ciel était plus vieux, dans la pensée d'Eldeflar, que lui-même...

"Le ciel dont on parle (donc celui dont on cherche à déterminer s'il est plus vieux ou plus jeune) est celui contemplé par Anno." Je crois que c'est justement là qu'on se comprend mal: il est bien clair que ce ciel est plus jeune que le ciel de maintenant, je remettais pas du tout ça en cause. Je disais juste que je crois que c'est correct de formuler la pensée d'Eldeflar comme Xavier l'a fait: peut-être que c'est moi qui fonctionne de façon bizarre ;) mais si je pense au ciel qu'a dû voir, euh, Cléopatre par ex, je le pense comme étant plus vieux, plus vieux que moi (dans le sens plus ancien) alors qu'il est clairement aussi plus jeune que mon ciel à moi ;) mais j'y pense pas du tout, à mon ciel à moi, quand je pense à celui de Cléopatre, je pense juste à son ciel par rapport à moi... euh, je sais pas si c'était compréhensible, là ^^

Et merci pour le coup de référent/référentiel, je les utilisais un peu pour la même chose, mais c'est clairement référentiel que je voulais dire, en tout cas vu ce que m'explique mon dico ^^ comme quoi, je suis encore loin d'avoir terminé mon apprentissage du français ;)


  Voir le Profil de rebeca   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 67
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 29-07-2006 à 09:34    
Je vois ton problème... (et d'un côté je te comprends) (c'est l'avant-dernier paragraphe qui est important, le reste est sautable )
pour moi y avait pas deux ciels, mais un ciel d'il y a 15 siècles et un jeune homme... et c'est dans ce sens là que je trouvais correct de dire que le ciel était plus vieux, dans la pensée d'Eldeflar, que lui-même...
On est d'accord, il n'y a qu'un ciel, mais je différenciais les deux pour éviter que tu tombes dans l'erreur où tu tombes :
en considérant le seul ciel qui soit, mais qui traverse les âges, oui il est plus vieux, au moment où Eldeflar pense, que quand Anno l'avait vu (15s. avant), et donc il est aussi plus vieux qu'El'. Mais pourquoi est-il plus vieux ? parce qu'il a traversé ces 15 siècles ! Et donc en revenant à ma différentiation (qui ne sert qu'à mieux comprendre), c'est forcément parce que c'est celui de maintenant (sinon il n'aurait pas traversé ces siècles).
Mais le ciel qu'on cherche à qualifier est celui "d'avant"... Or c'est l'autre qui est plus vieux... Donc c'est lui qui est plus jeune (le temps étant linéaire )
mais si je pense au ciel qu'a dû voir, euh, Cléopatre par ex, je le pense comme étant plus vieux, plus vieux que moi (dans le sens plus ancien) alors qu'il est clairement aussi plus jeune que mon ciel à moi ;) mais j'y pense pas du tout, à mon ciel à moi, quand je pense à celui de Cléopatre, je pense juste à son ciel par rapport à moi...
Si tu le penses comme plus vieux, c'est pourquoi ? parce que tu le ramènes à ton époque, et donc inconsciemment à ton ciel (comme si quelqu'un nait 15 ans avant toi... Quand tu dis qu'il est plus vieux de 15 ans, c'est en le ramenant maintenant à toi)... mais même sans considérer ton ciel, et en faisant comme toi que par rapport à toi, il n'est plus vieux qu'en te plaçant à ton époque (sinon ce serait absurde, tu n'étais pas née)... Mais si tu veux penser au ciel de cléopatre, il faut que tu le laisses à son époque, sinon ce n'est plus le sien... Et à cette époque il est plus jeune
Que quoi ?? ça ne peut pas être "que toi" ! (c'est là aussi que tu dois faire erreur) Car pour s'intéresser à cette comparaison, il ne faudrait pas la distance temporelle entre toi et ce ciel, mais la date de sa naissance ! Si on ne donne que l'écart de temps, c'est forcément que l'on compare au ciel de maintenant !
Réfléchis y... On donne 2 choses à comparer, avec certains éléments... ici les éléments obligent à comparer les ciels ! (et donc, si tu comprends ça, ça règle ton problème, puisqu'après on est d'accords)

Pardon les autres pour ces discussions dont vous n'avez rien à faire


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 68
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 29-07-2006 à 11:19    
Euh, le SMALL c'est dur à lire.

Pas très limpides tes explications Rantanplan, mais j'avoue que Rebeca m'a convaincu.

En fait, le problème quand je dis
"mais ce fut parce qu'il ne concevait pas qu'un être aujourd'hui vivant pouvait avoir contemplé un ciel de 15 siècles plus jeune."
c'est que cela force le lecteur à comprendre le référenciel comme étant un acteur plutôt inattendu : le ciel lui-même.
Un ciel plus jeune que le ciel actuel, ça donne une vision vachement large du sujet en cours : la vision de la création !
Contempler un ciel de 15 siècles plus jeune me fait percevoir le ciel comme personnage à part entière, qui veillit et qui a été plus jeune. Ce n'est pas vraiment naturel comme conceptualisation.

Tandis que quand je dis :
"mais ce fut parce qu'il ne concevait pas qu'un être aujourd'hui vivant pouvait avoir contemplé un ciel de 15 siècles plus vieux."
C'est "15 siècles plus vieux [que lui]". On ne change donc pas de référentiel. C'est Eldeflar qui pense, et je reste concentré sur Eldeflar : un ciel plus vieux de 15 siècles c'est un ciel qui est dans le passé ! "Vieux" ne désigne pas forcément l'âge du ciel ! Il siginifie aussi "qui existe depuis longtemps" d'après mon mini dico.
Un vieux ciel n'est pas forcément un ciel âgé, mais aussi un ciel ancien.
Le vieux ciel de cléopâtre était plus jeune que le ciel d'aujourd'hui.


Donc je garde mon vieux !!
En plus le ministre a demandé qu'on s'occupe des vieux, alors voilà

(Pourtant je suis pas encore tout à fait convaincu ! Quelle histoire !)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 69
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 29-07-2006 à 11:41    


En fait, je crois que si Rantanplan a entièrement raison sur le plan mathématique, il commet l'erreur de tout ramener à un système quantifiable.
Plus haut, je disais en plaisantant que c'était de la littérature... eh bien, finalement, plus j'y pense plus je crois que j'avais raison !

Le temps est mesurable et envisageable de façon mathématique, mais la durée (ou l'existence, i.e. celle d'Eldeflar) dépasse le domaine du quantifiable pour entrer dans celui de l'intériorité. Le personnage a sa durée spécifique, et c'est à partir de lui - et de lui seul - qu'on peut envisager un référentiel valable.

Mais on n'a pas fini de pinailler sur ce point... tout dépend de la conception que l'on se fait du temps (ou de la durée).


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 70
rebeca


Inscrit: Feb 25, 2006
Messages: 45
Posté le: 29-07-2006 à 23:42    
bon, je vais essayer une réponse en taille normale d'écriture (la nuit précédente je me suis visiblement plantée dans mes balises ^^), ce qui, comme Xavier le sait, n'est pas habituel pour moi ;) surtout quand je me dis que ça doit sans doute pas intéresser grand monde.. mais comme on est au moins quatre, je crois que je peux réussir ;)

Je crois qu'il est tout à fait clair, que tant au niveau mathématique que logique (et sans doute même grammatical, mais encore une fois, je ne suis pas francophone à la base, donc la c'est trop subtil pour moi ;)) la proposition de Rantanplan est la seule correcte... mais au niveau de la pensée humaine, je me répète, je crois que la phrase de Xavier est correcte... moi en tant qu'humaine en tout cas, je pense les choses et personnes qui datent d'avant moi comme plus vieilles (et je suis préhistorienne, c'est donc mon boulot d'y penser ^^), dans le sens de plus anciennes. C'est ptêt pas logique, surement même pas, mais comme Xavier notait la pensée d'Eldeflar, et n'énnoçait pas un fait, je trouve ça correct au niveau de "comment on pense".
J'en ai parlé ce midi à ma famille: mon père a tout de suite dit "m'enfin, l'est plus jeune ce ciel, qu'est-ce que tu racontes, tu peux pas le penser comme plus vieux" tandis que ma soeur répondait "ok, en math c'est comme ça, mais on pense pas en maths, et pour moi ça date d'avant, donc c'est plus vieux" (bon, du coup mon père a dit que c'est parce que nous les femmes avons une pensée égocentrique... mais là on quitte vraiment trop le sujet ^^)... je sais pas, ptêt que cette discussion montre que les "matheux" ont une pensée spontanée différente des "pas-matheux"? ;)

"Tandis que quand je dis :
"mais ce fut parce qu'il ne concevait pas qu'un être aujourd'hui vivant pouvait avoir contemplé un ciel de 15 siècles plus vieux."
C'est "15 siècles plus vieux [que lui]". On ne change donc pas de référentiel. C'est Eldeflar qui pense, et je reste concentré sur Eldeflar : un ciel plus vieux de 15 siècles c'est un ciel qui est dans le passé ! "Vieux" ne désigne pas forcément l'âge du ciel ! Il siginifie aussi "qui existe depuis longtemps" d'après mon mini dico.
Un vieux ciel n'est pas forcément un ciel âgé, mais aussi un ciel ancien."
C'est ce que je voulais dire: c'est faux du point de vue mathématique et logique, mais 'on' (ou une partie du 'on' au moins ;)) pense comme ça...

Mais si j'ai bien compris, Rantanplan n'a plus accès au net depuis ce matin... je sais donc pas trop si on continue ou si on attend son retour?


  Voir le Profil de rebeca   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 71
Gurth


Inscrit: Apr 07, 2006
Messages: 9
Posté le: 30-07-2006 à 00:03    
En fait, je pense qu'on peut exclure le côté mathématique, physique, logique, syntaxique ou je ne sais quoi... On a affaire à une pensée spontanée, donc Eldeflar se fiche de tout ça. A mon avis, d'un point de vue spontané on peut penser de deux façons : soit "Anno a vu le ciel quand ce ciel avait quinze siècles de moins que moi" - ce qui n'est justement pas, d'après ce que Xavier à écrit, la manière de penser d'Eldeflar à ce moment.

soit "Anno a vu un ciel qui est de quinze siècles plus vieux que moi" ce qui est, je crois, la formule choisie par Xavier, même si il n'a pas mis le "que moi". Dans ce cas le "plus vieux" se justifie tout à fait, je trouve, même si Eldeflar se trompe ici d'un point de vue mathématique.

Au final, l'important n'est-il pas de montrer que pour Eldeflar l'âge d'Anno représente une étendue quasi inconcevable? Dans ce cas il me semble que la phrase le montre bien. (je ne dis pas qu'elle l'aurait moins bien montrée si Xavier avait employé "plus jeune", d'ailleurs.) Comme je disais au début, les maths n'ont (pour une partie de la population en tout cas ;)) que peu d'incidence sur notre façon de penser.

Pour en rajouter encore ;) l'important n'est pas de savoir si la pensée d'Eldeflar est correcte (la réponse est non, du point de vue mathématique en tout cas) mais si elle est possible à un être humain (visiblement oui, vu que Xavier a pensé comme ça, et d'après les messages il n'est pas le seul ;))


  Voir le Profil de Gurth   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 72
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 30-07-2006 à 00:19    
On profite honteusement qu'il a le dos tourné pour lui donner unilatéralement tort ! Na !

(enfin, va bien falloir trancher pour le livre... je relirai tout le passage, mais je trouve que dire "un ciel de 15 siècle plus jeune" risque d'entraîner le lecteur dans un calcul (qu'il trouvera juste au final) au lieu de se laisser entraîner par le sens de la phrase...)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 73
lambertine


Inscrit: Apr 20, 2006
Messages: 21
Posté le: 31-07-2006 à 11:00    
Je suis Rebeca et Gurth dans leur argumentation, et Xavier dans son écriture : le ciel d'il y a quinze siècles est vieux, pour Eldeflar, même s'il est objectivement plus jeune par rapport à la création du monde.

  Voir le Profil de lambertine   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 74
Visiteur
Membre Non-enregistré
Posté le: 01-07-2007 à 21:34    
de cridepat
bon moi c'est sur le site ( pas dans le livre que je n'ai malheureusement pas lu)
c'est dans "présentation" en bas quand il y a le résumé du tome 1. C'est marqué:

" Lorsque les deux groupes doivent se séparent momentanément, Eldeflar est laissé aux soins du mage Yamaar. "

Ca me perturbe le "doivent se séparent" ...
Après c'est peu être moi mais bon ...
Non ?


     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 75
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 01-07-2007 à 22:57    
merci, c'est corrigé

  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 76
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 14-07-2007 à 20:22    
Patrooon !

y'a une faute dans le premier extrait :
Aucune route en effet ne traversaient ces landes désertes

En fait y'en a deux :
une potion qu’elle avait préparé

Et puis y'a un souci, à ce niveau :
Mais si physiquement le garçon semblait avoir repris toutes ses facultés, il restait émotionnellement plutôt troublé. Il n’avait quasiment pas ouvert la bouche depuis deux jours, sinon pour répondre aux questions soucieuses qui lui étaient adressées ou pour communiquer selon le strict minimum nécessaire.
Au lieu de cela, il demeurait plongé dans de profondes réflexions, et les rares instants de vie qui animaient son visage étaient des regards prolongés vers le ciel

Le "au lieu de cela" est malvenu, puisque tu dis bien dans ce qui précède qu'il ne parle pas, etc. La mise en opposition que la tournure suppose ne peut pas avoir lieu, puisque les deux paragraphes vont dans le même sens...

Sinon :
Une bienveillance mutuelle s’était de fait installée entre eux, une sympathie particulière non pas faite d’une amitié vive et joyeuse, mais de cette amitié silencieuse, toute faite de compréhension mutuelle, propre aux sages et à ceux qui souffrent.

Perso, je l'ai sentie passer, la redondance... Peut-être que c'est à cause de ma truffe surdimensionnée... enfin je signale au cas où...

Un ptit oubli :
Yamaar ne tarda pas à suivre son exemple cette nuit là

Juste un problème d'espace, au moins sur mon écran :
vous avez refusé de commenter ce qui est arrivé à [ici] Eldeflar

Voilà voilà... C'est quand même bien plus pratique avec une version électronique ...

_____________________________________
Rantanplan, fidèle dénicheur de fautes


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 77
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 14-07-2007 à 20:45    
Ouaip, merci beaucoup, c'est le problème de réécrire des textes, on recrée des fautes.

Pour le format électronique, oui, tu as raison.


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 78
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 14-07-2007 à 20:53    
Y'a aussi un autre oubli dans le deuxième extrait :
le mur près duquel il s’était s’abrité

Et puis :
à moins qu’on ne l’épuise de ques-tion sur ses dernières aventures
je suppose que c'est "de questions"
(le problème du "-" revient souvent, donc je ne signale pas)

s’efforçaient d’inviter le jeune Léocavès à se joindre à eux, tandis que se dernier se récriait

Les mouvements de la danse parfois les interrompait dans leurs échanges

Mais que font tes correcteurs ?
Tu as embauché les mêmes que la dernière fois ? peut-être qu'ils ne sont pas assez payés


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 79
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 16-07-2007 à 14:17    
Oui, j'aurais besoin de correcteurs, c'est sûr. Mais ça ne va pas tarder. Je relis le bouquin très vite à présent pour faire les modifs demandée. J'ai fait 4 chapitres en un WE, sur 46 chapitres, ça promet d'aller vite (je vais voir quelle moyenne je tiens en semaine)

Ensuite reste à savoir qui veut faire quoi ?
Est-ce que je confie le tome complet à tous ceux qui veulent ? Est-ce que je confie un quart du tome à 4 personnes motivées (mais celui qui lira la fin n'aura pas vu le début !!), ou quoi d'autre (des pages au hasard)


  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 80
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 16-07-2007 à 15:07    
Il me semble qu'il serait plus efficace de ne pas confier la totalité du roman, mais des extraits, si possible courts (un chapitre, un autre chapitre éloigné ...)

En effet, si on dispose du livre entier, on le lira malgré tout pour le lire, en faisant plus attention au fond qu'à la forme ; or ce qu'on veut c'est que l'attention porte sur la forme la plus basique, l'orthographe.
En ne confiant que des chapitres épars à divers relecteurs, on leur permet de mieux se plonger dedans et de mieux détecter les fautes : on observe toujours mieux un objet qu'il est restreint ...

Et puis il n'y a qu'à voir si le premier relecteur a détecté beaucoup de fautes ... Alors que Rantanplan en a détecté tout un stock dans un extrait réduit.


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 81
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 16-07-2007 à 21:18    
Je trouve que l'idée de donner quelques chapitres, mais dans le désordre, à chacun est plutôt bonne... C'est vrai que ça permettrait d'augmenter l'attention (et accessoirement comme ça j'aurais moins peur de ne pas avoir le temps de t'aider ! ).
A côté de ça, il te faudra des relecteurs pour l'intrigue et la cohérence de l'histoire, mais du point de vue des coquilles, c'est une bonne solution !


  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 82
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 16-07-2007 à 21:41    
Il faut donc que je recrute une armée....

  Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 83
Manège


Inscrit: Jan 11, 2006
Messages: 201
De: Paris
Posté le: 16-07-2007 à 22:51    
Les Golgoth cachés dans une base secrète sur la lune, tu crois qu'ils ont des lettres ?!

  Voir le Profil de Manège   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 84
Rantanplan


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 99
De: France
Posté le: 16-07-2007 à 23:13    
Une armée, oui, car il faudrait au moins deux correcteurs sur chaque partie, sinon plus...
Regarde le premier tome : avant de l'éditer, il avait été relu par plusieurs personnes (hormis toi, Xavier), non ? Pourtant on y a encore décelé une bonne quantité de coquilles, et il n'est pas dit qu'on les ait toutes vues (les listes que j'avais faites ne couvrent pas la totalité du livre, déjà, et ne sont peut-être pas exhaustives).
Donc il va falloir moult relectures


  Voir le Profil de Rantanplan   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 85
Souris Chauve


Inscrit: Mar 22, 2006
Messages: 177
Posté le: 28-04-2008 à 19:16    
je remonte ce fuseau-ci également...

j'ai relevé récemment quelques répétitions, erreurs minimes ou problèmes de concordance des temps. et comme, aprés vérification, apparemmenty ça n'a pas été relevé.. par contre je pensais retranscrire ça avec l'Edankan sous la main, mais comme je ne l'ai pas, je recopie ça brut de décoffrage... désolée!!

p.71: "les tâches du jour seraient (...), Dafur commencerait (...)." et non "les tâches du jour seront". ou alors il faudrait dire "Dafur commencera". mais je crois que le futur ne colle pas, dans le contexte.

p.74: "Orufis ferma la porte et s'assit sur le lit"
et
p.75: "il s'assit mieux sur sa chaise"
il n'a pas bougé entre temps, autant le laisser sur le lit...

p.94: "quand enfin les derniers ouvriers"
et
"la file des hommes qui attendaient leur tour"
sont plus sensés être là, les ouvriers...

p.156: "il composa rapidement un menu rapide"

p.157: "tous les arguments en faveur ou non de la décision"
maladroit, il vaudrait mieux trouver une autre tournure. les arguments ne peuvent pas être en faveur, ou ne pas être en faveur de la décision. il a les éléments qui lui permettent de prendre une décion. on le comprend, mais ça m'a fait tiquer à chaque lecture..

p.226: "sachant qu'ils seraient aperçus bien assez tôt"
et
"ils furent repérés assez tôt"

p.258: "une semaine (...) dans la ville qu'un groupe arrivait dans la ville"

p.349: "savez-vous pourquoi ces hommes voyageaient en général?"
et
"en général, ils les faisaient envoyer (...)."

p.358: "mais Nulonen parla à la place de Dogost"
étant donné que Dogost ne réalise pas ce qu'il se passe, il est plus probable qu'elle parle à la place d'Eldeflar.

p.458: "Yelin et Fuindis relayèrent ce jour là les éclaireurs"
et
p.459: "les deux chevaux d'Anno et de Fuindis".


par ailleurs, si au début, Efaris fait enduire les tours pour les rendre ininflammable, d'un point de vue technique, il me semble illogique de couper, aprés cette opération seulement, les chevilles. puisque si l'enduit recouvre le bois et ne le pénétre pas, aux endroits ou il y a des chevilles, ça laisse la possibilité au bois de prendre feu, et de le faire se propager en souterrain, comme les forêts qui brulent et propagent le feu par leurs racines... c'est un détail, et il est vrai que ça ne fait que des petits points fragiles, mais tout de même... il me semble qu'il vaut mieux couper, puis enduire.

c'est tout pour aujourd'hui... faut que je continue ma lecture.


  Voir le Profil de Souris Chauve   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 86
Yaakab


Inscrit: 14 Mai 2008
Messages: 9
De: Paray le Monial
Posté le: 14-05-2008 à 14:12    
Remarque syntaxique intéressante (merci à Bison Ravi):

Lorsqe l'on retire le "q" de "coquille", ce qui en soit est une coquille, on obtient le mot "couille", qui est un synonyme vulgaire de "coquille".

Il est surprenant de constater que l'absence de "q" puisse rendre un mot vulgaire. L'inverse en effet eût semblé plus logique...

OK, OK ...


  Voir le Profil de Yaakab   Voir le site web de Yaakab   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 87
Akela


Inscrit: Feb 26, 2006
Messages: 317
De: Paris XV
Posté le: 11-05-2010 à 18:39    
Allez, hop, on n'allait pas laisser ce fuseau moisir 2 ans, non ?
Bref, donc, 727 jours plus tard ...

Il se trouve que, ma convalescence me laissant pas mal de temps libre, je me suis remis à relire le tome 1 (D'ailleurs mon T2 est toujours en prêt, ça va devenir préoccupant car j'approche de la fin du 1 !), et je me suis aperçu, au fur et à mesure de la lecture, d'un certain nombre de petites incohérences, non pas orthographiques ou grammaticales, mais plutôt au niveau narratif. Évidemment, comme je lisais pour le plaisir, je n'ai pas pensé à noter, mais il me reste au moins trois souvenirs assez précis, sachant que j'en avais relevé plus :
  • Lors du départ des deux équipes de Saule, le bailli donne une charrette. On le voit la leur remettre dans sa cour ; seulement voilà, quelques lignes plus loin, on leur confie la charrette en dehors des murs, d'où elle avait été sortie pendant qu'il faisait jour ...
  • Dans le chapitre Un nouveau compagnon, lorsque le groupe va rencontrer Almeris, c'est Anno qui est resté avec lui à l'extérieur de la ville. Mais quand le groupe arrive, c'est Yamaar qui attend avec Almeris, avant tout d'un coup que ça revienne Anno ...
  • Chez Cerestos, lorsque, celui-ci décédé, Yamaar cherche l'entrée de la cache où il conservait ses artefacts, Dogost qui cherche l'entrée se métamorphonse subitement en Gunri, avant de redevenir lui-même ...
De même, j'ai eu plusieurs fois l'impression d'une certaine confusion entre les deux montagnards. Bien entendu, il peut ne s'agir que d'impressions, et ma mémoire me trompe peut-être, mais à ces passages-là, ainsi qu'à d'autres, il m'a semblé trouver quelques confusions, sources peut-être de versions différentes de l'histoire.
De même, il arrive plusieurs fois que des personnages croisés sans être nommés, se retrouvent subitement désignés par leur seul nom, ce qui impose un petit effort pour faire le lien. Et c'est la même chose pour Gunri, «l'homme d'Adrhòn», qui se trouve désigné par ce titre sans qu'on sache d'où il sort, et encore moins ce qu'est Adrhòn - terme qui n'est d'ailleurs jamais explicité, alors que mainte fois utilisé. On le retrouve d'ailleurs plusieurs fois employé dans des situations qui, sans vouloir être méchant, font un peu penser à du copier-coller pour remplacer nun terme différent ...

Bon, j'arrête là car c'est à peu près tout ce dont je me souviens, mais voilà. Il faudra y penser à la réécriture de ce fameux T1, si elle est toujours au programme bien sur. Ça n'est pas le sujet donc je ne m'étendrai pas, mais la scène où Yamaar cherche à ouvrir le tombeau Nimfaël ressemble vraiment trop à une scène du Seigneur des Anneaux ...


  Voir le Profil de Akela   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 88
Xavier de Brabois


Inscrit: Nov 20, 2005
Messages: 551
De: Bourges
Posté le: 11-05-2010 à 19:30    
Je pense que tu aurais dû ouvrir un fuseau spécifique pour les incohérences (mais on peut déplacer ce message).

Alors...

  • Pour la charette, non, il me semble bien que le bailli explique la manoeuvre : la charette (pour les vivres) est offerte, mais il faut ensuite quitter la cité discrètement, et là c'est le baili qui s'occupe de tout. Ils retrouvent donc la charette apprêtée et pleine de vivres dehors dans la nuit, qui a été déplacée là par le bailli discrètement.

  • Pour les confusions de prénoms, oui, c'est l'inconvénient d'avoir réécrit 3 fois le livre. Il y a parfois des oublis. Je pense que ceux que tu mentionnes sont bien réels, car en tout cas, j'en ai vu moi aussi.

  • Ah ? je n'ai jamais expliqué l'origine de la dénomination "Homme d'Adhrón" ? broum... Et c'est important ? C'est sûr que c'est bien pratique parfois pour ne pas répéter "fit Dogost", "dit Dogost", "Dogost avança"... Mais ça ne te gêne pas pour les "Elfes".

    Oui la réécriture du Tome 1 est toujours à l'ordre du jour, après la fin du tome 3. Donc merci pour ces remarques


      Voir le Profil de Xavier de Brabois   Voir le site web de Xavier de Brabois   Message privé     Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant 89
  • Va vers page ( Page Précédente 1 | 2 | 3 | 4 | 5 Page Suivante )
            Signaler le fuseau au modérateur
      Fermer ce Topic Déplacer ce Topic Effacer ce Topic


    Copyright ©
    The phpBB Group